LIVRE Oeuvres complètes, tome 1 - JJ Rabearivelo Agrandir l'image

LIVRE Oeuvres complètes, tome 1 - JJ Rabearivelo

Nouveau

Poète, journaliste, critique, romancier, historien et traducteur, J.-J. Rabearivelo (1901-1937) travaille à devenir le premier "intellectuel" de sa nation. Cet ouvrage présente son journal longtemps tenu secret pour son caractère sulfureux, sa correspondance et d'autres textes autobiographiques, qui reflètent un sentiment de détresse engendré par sa situation culturelle de déchirement.

Plus de détails

35,00 €

Fiche technique

Hauteur : 18cm
Largeur : 23cm
Nombre de pages : 1273
ISBN : 978-2-271-07055-5

En savoir plus

© 2010. CNRS Editions - Présence Africaine

auteur : Jean-Joseph Rabearivelo
édition critique coordonnée par Serge Meitinger, Liliane Ramarosoa, Claire Riffard

 

Léopold Sédar Senghor voyait en lui le « Prince des poètes malgaches ». Jean-Joseph Rabearivelo (1903-1937) entre en littérature comme on tombe amoureux. Imaginez, au début du XXe siècle, au coeur d’une île en ce temps soumise à la France coloniale, un jeune homme de couleur qui découvre en lui le don de l’expression, associé à l’amour des Lettres et de la langue française. Il oeuvre dès lors à se faire - en deux langues et avec quel talent ! - poète, journaliste et critique, dramaturge et romancier, historien de sa tradition et traducteur de textes anciens comme de textes modernes… Rien n’échappe à son emprise créatrice.

 

Déclinée en formes multiples, son oeuvre s’inscrit dans la confluence périlleuse des sources natales et du médium étranger choisi. La lecture de son journal, les Calepins bleus, de sa correspondance et d’autres textes autobiographiques révèle l’âpre et parfois capiteuse nudité de cette quête, vécue jusqu’au suicide, dans le flux des jours écrits avec la constante exigence de l’artiste.

Léopold Sédar Senghor voyait en lui le « Prince des poètes malgaches ». Jean-Joseph Rabearivelo (1903-1937) entre en littérature comme on tombe amoureux. Imaginez, au début du XXe siècle, au coeur d’une île en ce temps soumise à la France coloniale, un jeune homme de couleur qui découvre en lui le don de l’expression, associé à l’amour des Lettres et de la langue française. Il oeuvre dès lors à se faire - en deux langues et avec quel talent ! - poète, journaliste et critique, dramaturge et romancier, historien de sa tradition et traducteur de textes anciens comme de textes modernes… Rien n’échappe à son emprise créatrice.

« Ce livre devient dès sa parution la référence incontournable pour tous ceux qui s’intéressent à la littérature malgache ou à l’histoire coloniale de ce pays. »

Dominique Ranaivoson, africulture.com, le 17 novembre 2010

 

"Dans les Calepins bleus, Rabearivelo cite en effet autant Valéry ou Baudelaire que des auteurs malgaches, et c'est bien l'horizon d'un espace de création transnational qu'il faut veiller à garder à l'esprit quand on le lit."

Laurent Margantin, Poezibao.typepad.com, décembre 2010

 

"Les Oeuvres complètes permettront de redécouvrir, en France comme à Madagascar, le pays natal de Jean-Joseph Rabearivelo, ce grand poète de l'avant-Négritude, du spleen colonial et de la précarité du métissage."

Tirthankar Chanda, Haisoratra, le 27 janvier 2011

 

"L'entreprise est ambitieuse, il s'agit d'alerter le monde sur des chefs d'oeuvre en péril."

Lauren Malka, Le Magazine Littéraire, le 28 janvier 2011

 

"Le «Prince des poètes malgaches», selon Senghor, a été honoré en France."

Le Quotidien de la Réunion, le 28 janvier 2011

 

"Une édition critique des oeuvres complètes du Malgache Jean-Joseph Rabearivelo."

Jeune Afrique, le 16 février 2011

 

 

 

Claire Riffard, Daniel Delas et Pierre-Marc de Biasi étaient les invités de Kathleen Evin sur France Inter dans l’émission « L’humeur vagabonde », lundi 13 décembre 2010

 

Une journée d'etude consacrée au Tome 1 des Oeuvres complètes de cet auteur, a eu lieu le 24 janvier  2011, à ENS ULM

« Ce livre devient dès sa parution la référence incontournable pour tous ceux qui s’intéressent à la littérature malgache ou à l’histoire coloniale de ce pays. »

Dominique Ranaivoson, africulture.com, le 17 novembre 2010

 

Dans les Calepins bleus, Rabearivelo cite en effet autant Valéry ou Baudelaire que des auteurs malgaches, et c'est bien l'horizon d'un espace de création transnational qu'il faut veiller à garder à l'esprit quand on le lit.

Laurent Margantin, Poezibao.typepad.com, décembre 2010

 

"Les Oeuvres complètes permettront de redécouvrir, en France comme à Madagascar, le pays natal de Jean-Joseph Rabearivelo, ce grand poète de l'avant-Négritude, du spleen colonial et de la précarité du métissage."

Tirthankar Chanda, Haisoratra, le 27 janvier 2011

avis clients

30 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...