DVD A propos d'un été - Hernán Rivera Mejía Agrandir l'image

DVD A propos d'un été - Hernán Rivera Mejía

Nouveau

50 ans après, on retrouve quelques personnages et artisans de Chronique d’un été (1960) film culte de Jean Rouch et Edgar Morin. Entre témoignages, souvenirs et images inédites du film, le passé et le présent se confrontent, dialoguent, les portraits se parachèvent et l’on recompose quelques morceaux de cette expérience unique appelée « cinéma vérité »

Plus de détails

20,00 €

Fiche technique

Année : 2012
Format : PAL
Sous-titres : English - Español
Durée : 127min
Image : 16:9
Bonus : Teaser (3'13) - Rouch et moi (4'05) extrait d'émission Ciné Court, Carte blanche à Jean Rouch, où Jean Rouch parle du film "Désirée"
Langue : Français

En savoir plus

France | 2012 | 127 minutes
un film de : Hernan Rivera Mejia (Pérou)
image et son : Hernan Rivera Mejia
montage : Laure Budin et Hernán Rivera Mejia
image et son interview Michel Brault : Daniel Arié
post-production : Laure Budin et Felipe Jovet
production/distribution : Hernan Rivera Mejia

50 ans après, on retrouve quelques personnages et artisans du film documentaire "Chronique d'un été". Que sont-ils devenus? Comment ce film a marqué leur vie? Quel regard portent-ils aujourd'hui sur cette expérience appelée "cinéma vérité"? Réponses...


Jean Rouch et Edgar Morin sur les Champs-Élysées, sous la pluie, se disent au revoir pendant qu’on entend la question leitmotiv : « Est-ce que vous êtes heureux ? Êtes-vous heureux, monsieur ? »


Sur cette conclusion empreinte de déception, les auteurs – le sociologue Edgar Morin et le cinéaste-ethnologue Jean Rouch – signaient en 1960 la fin de leur aventure Chronique d’un été.


Une aventure cinématographique et humaine qui marquera fortement, par ses innovations techniques et narratives, le cinéma français, et le cinéma tout court. Avec une dynamique de travail assez révolutionnaire pour l’époque, une sorte de « work in progress » mis en abîme, des personnes d’âge et d’origine diverses s’expriment, parfois sur le ton de la confession, sur les questions de la vie, l’amour, le travail, la réalisation personnelle, la soumission ou la révolte, le bonheur en fin de compte.


Sur le plan éthique ou déontologique, le film laissera aussi de fortes empreintes : on n’avait jamais auparavant filmé des personnes s’exprimant sur leur vie de façon si intense et sincère sans tomber dans le voyeurisme. Et cela parce que les auteurs n’étaient pas seulement des meneurs de jeu, ils étaient également impliqués en tant que protagonistes dans la quête, les questionnements et les débats tout au long du film.


Porté par l’idée que ce film, compte tenu de toutes les questions qu’il soulève tant sur le plan cinématographique que sociologique se révèle d’une actualité surprenante, j'ai voulu cinquante ans plus tard revoir avec les mêmes protagonistes cette expérience unique baptisée par ses auteurs « cinéma vérité ».

A propos du film

 

Edgar Morin

 

"De fait vous avez fait le film que je voulais faire

20 ans après mais plus frappant car 40 ans après."

 

 

Françoise Foucault

Comité du film ethnographique

 

"Il y a beaucoup d'amitié, de sérieux, d'humour,

sans oublier les critiques de certains personnages...

C'est passionnant. Rouch aurait adoré. Bravo."

 

 

 

Christine PUIG

Médiathèque José Cabanis de Toulouse

Images en Bibliothèques

 

"Tout le talent du documentariste a été de filmer cette parole avec justesse en laissant à chacun le temps nécessaire pour s'immerger à nouveau dans l'Histoire et en revenir selon un cheminement personnel constructif, éclairant le spectateur. Ainsi A propos d'un été me paraît indispensable dans nos médiathèques pour sa valeur de témoignage, d'analyse critique, et pour sa forme elle aussi maîtrisée. Il ouvre une perspective de rencontres et de discussions avec le public sur l'histoire et l'écriture du cinéma documentaire."

avis clients

30 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...