DVD Le Malentendu colonial - Jean-Marie Teno

313MAL

Nouveau

"Lorsque les premiers missionnaires sont arrivés en Afrique, ils avaient la Bible et nous la terre. Ils nous ont demandé de prier. Alors nous avons fermé les yeux pour prier. Quand nous les avons rouverts, la situation s’était inversée. Nous avions la Bible et eux la terre." Jomo Kenyatta, Premier président du Kenya

Plus de détails

Ce produit n'est plus en stock

25,00 €

Fiche technique

Année : 2004
Format : NTSC / PAL
Sous-titres : Français, Allemand, Anglais
Durée : 75min
Pays : Cameroun
Réalisateur/trice : Jean-Marie Teno

En savoir plus

Le Malentendu colonial n'est donc pas une démonstration impeccable basée sur des années de recherche : c'est une étape dans la compréhension d'un cinéaste qui interroge l'Histoire pour saisir le présent mais c'est aussi un cri. Le manifeste est chez Teno inséparable de l'analyse. Sa radicalité place elle aussi dans un embarras mobilisateur. Si elle n'est pas stérile, c'est qu'elle n'est pas slogan : elle propose au spectateur une recherche commune, une relation copain-copain. D'où le commentaire qui fait la marque Teno à une époque où on a tendance à le gommer au profit de l'image, avec des expressions comme : "Une voix intérieure me rappelle…", et une certaine ironie. Le tout dans une mise en abyme car c'est bien la crise le sujet, celle d'un peuple et celle d'un cinéaste face au scandale du monde. - See more at: http://www.africultures.com/php/?nav=article&no=3942#sthash.QIPTN8ER.dpuf

© 2004, Les Films du Raphia

"Lorsque les premiers missionnaires sont arrivés en Afrique, ils avaient la Bible et nous la terre. Ils nous ont demandé de prier. Alors nous avons fermé les yeux pour prier. Quand nous les avons rouverts, la situation s’était inversée. Nous avions la Bible et eux la terre." Jomo Kenyatta, Premier président du Kenya

 

Pendant des siècles, des chrétiens sont partis prêcher l'Evangile et convertir au christianisme les peuples du monde entier. Convaincus de la supériorité de la civilisation européenne, ils ont, pour la très grande majorité d'entre eux, accompagné et soutenu la colonisation en Afrique. Jean-Marie Teno montre des missionnaires qui jonglent avec l'éthique chrétienne et les intérêts marchands et se penche sur le traumatisme des colonisés et les préjugés des colonisateurs.  Il confronte les analyses d'historiens et de chercheurs africains et européens avec celles du personnel des missions, et livre des témoignages boulversants sur la colonisation et ses effets en Afrique aujourd'hui.

 

Le Malentendu colonial n'est donc pas une démonstration impeccable basée sur des années de recherche : c'est une étape dans la compréhension d'un cinéaste qui interroge l'Histoire pour saisir le présent mais c'est aussi un cri. Le manifeste est chez Teno inséparable de l'analyse. Sa radicalité place elle aussi dans un embarras mobilisateur. Si elle n'est pas stérile, c'est qu'elle n'est pas slogan : elle propose au spectateur une recherche commune, une relation copain-copain. D'où le commentaire qui fait la marque Teno à une époque où on a tendance à le gommer au profit de l'image, avec des expressions comme : "Une voix intérieure me rappelle…", et une certaine ironie. Le tout dans une mise en abyme car c'est bien la crise le sujet, celle d'un peuple et celle d'un cinéaste face au scandale du monde. - See more at: http://www.africultures.com/php/?nav=article&no=3942#sthash.QIPTN8ER.dpuf

"Le Malentendu colonial n'est donc pas une démonstration impeccable basée sur des années de recherche : c'est une étape dans la compréhension d'un cinéaste qui interroge l'Histoire pour saisir le présent mais c'est aussi un cri. Le manifeste est chez Teno inséparable de l'analyse. Sa radicalité place elle aussi dans un embarras mobilisateur. Si elle n'est pas stérile, c'est qu'elle n'est pas slogan : elle propose au spectateur une recherche commune, une relation copain-copain. D'où le commentaire qui fait la marque Teno à une époque où on a tendance à le gommer au profit de l'image, avec des expressions comme : "Une voix intérieure me rappelle…", et une certaine ironie. Le tout dans une mise en abyme car c'est bien la crise le sujet, celle d'un peuple et celle d'un cinéaste face au scandale du monde." AFRICULTURES

 

Le dvd acheté à ce tarif est réservé à l'usage privé dans le cercle de famille. Pour toute autre utilisation, merci de nous contacter

 

tous les films de Jean-Marie Teno >

avis clients

30 autres produits dans la même catégorie :