DVD Les enfants de Troumaron - Harrikrisna et Sharvan Anenden

Nouveau

Adaptation cinématographique du roman "Eve de ses décombres" d'Ananda Devi,  Les enfants de Troumaron est un voyage dans une île Maurice éloignée des images formatées et des clichés. A Troumaron, aux abords de Port-Louis, capitale de l'île Maurice, la vie s'est arrêtée. L'usine est fermée. Les garçons font la loi et les filles tentent d'éviter leur regard.

Plus de détails

20,00 €

Fiche technique

Année : 2012
Format : PAL
Durée : 1h30
Packaging : Boitier plastique amaray
Pays : ile Maurice

En savoir plus

A Troumaron, un quartier défavorisé de la ville de Port Louis, capitale de l'ile Maurice, quatre jeunes racontent leur lutte pour la survie: Sad, poète malgré lui, tiraillé entre deux mondes, Ève, qui gagne sa vie en se prostituant mais qui préserve dédaigneusement et dangereusement l'essentiel d'elle-même. Clélio, jeune voyou récidiviste habité par une colère permanente contre le monde, et Savita, jeune fille "sage" qui aime Ève et qui voudrait fuir Troumaron avec elle pour tenter de construire une autre vie. Autour d'eux, une société cassée en deux, une partie poursuivant la voie effrénée du développement économique, et l'autre partie laissée a se débattre dans le dénuement et la déliquescence. Le meurtre de l'un d'entre eux va acculer les trois autres à des choix impossibles.

 

Genre : fiction
Année : 2012
Pays : Île Maurice
Scénariste :
Ananda DEVI d'après son propre roman "Ève de ses décombres" (Gallimard)
Réalisateur :
Harrikrisna et Sharvan ANENDEN
Acteur/trice :
Kitty PHILLIPS,
Roshan HASSAMAL,
Kristeven MOOTIEN,
Vinaya SUNGKUR,
Palmesh CUTTAREE

 

Festival international des films d'Afrique et des Iles, La Réunion, 2012
* Prix du public

Fespaco 2013, Burkina Faso :
* Prix Oumarou Ganda de la première œuvre
* Mention spéciale du jury du Prix de la Critique africaine.

Festicab, Festival international de films du Burundi 2013 :
* Prix d'interprétation féminine attribué à Kitty Phillips.

 

Note d'intention des réalisateurs​

Ce deuxième long-métrage de la société de production Cine Qua Non est basé sur un scénario tiré d’un roman de l’écrivaine mauricienne Ananda Devi, intitulé « Eve de ses Décombres ».

Ce qui nous a attiré dans ce roman est le regard intransigeant et juste qu’il porte sur la société mauricienne de ce début de 21e siècle et, plus largement, sur notre monde et notre époque à travers ces quatre portraits d’adolescents qui racontent leur vie dans un quartier défavorisé de Port-Louis, dans une communauté en proie au chômage et abandonnée par le reste de la société.

Nous suivons l’histoire de chacun de ces jeunes, leur lutte, leur stratégie de survie, la façon dont ils tentent de s’échapper de Troumaron, le lieu où se situe le film. Nous avons tourné le film dans un quartier semblable à Troumaron, un lieu d’où tout espoir semble exclu, et qui laisse son empreinte et sa marque sur les jeunes protagonistes du film. Ce lieu omniprésent a une place particulière dans le film, en devient presque l’un des personnages. Les habitants du quartier se sont laissés filmer dans leur quotidien jusqu’à ce que la ligne entre la réalité et la fiction devienne presque imperceptible.

Les images de l’île Maurice sont, comme dans le roman, éloignées de celles qui sont d’habitude véhiculées par les média. On sent ici le frémissement du danger, malgré le début plutôt serein et lent du film. Petit à petit, les ombres qui entourent les personnages principaux se précisent. L’instant du basculement arrive d’ailleurs très tôt dans le film : quand Savita décide de fuir Troumaron et qu’elle rencontre Eve par hasard sur la plage, elle décide, émue par la détresse d’Eve, de ne pas partir. Cette rencontre des deux jeunes filles semble leur promettre un espoir qu’elles n’avaient pas jusque là. Pourtant, cette décision de Savita va l’entraîner à sa mort.

Ce qui nous a également séduits était les liens entre tous les personnages, qui se resserrent peu à peu comme dans un étau, à la manière d’une tragédie grecque. Sad veut protéger Eve mais il fait partie de la bande qui menace les deux jeunes filles ; le plan d’évasion d’Eve va aboutir à la mort de Savita ; le meurtre de Savita conduit à l’arrestation de Clélio ; l’arrestation de Clélio va mettre le feu à l’étincelle de violence qui menaçait la cité ; et Eve, le cœur et le centre du film, le plus ambigu des personnages, va clore ce cycle dévastateur.

Ce film fait au final un constat politique : à propos de la démission des organismes du pouvoir, des adultes incapables d’offrir à leurs enfants de vrais repères, et de la société qui préfère ne pas voir les tragédies qui ont lieu sous ses yeux. Le choix de la violence est, comme le dit Sad, « la résistance des désespérés. »

Le dvd acheté à ce tarif est réservé à l'usage privé dans le cercle de famille.

Pour toute autre utilisation,

merci d'ajouter les droits adéquats ici 

ou de nous contacter

avis clients

13 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...