DVD Les 16 de Basse Pointe - Camille Mauduech Agrandir l'image

Coffret DVD Les 16 de Basse Pointe - Camille Mauduech

308SEI

Nouveau

Le  film "Les seize de Basse-Pointe" de Camille Mauduech est l'histoire d’un procès et d’une manipulation politique oubliés, entre scandale et injustice, sur le colonialisme et la condition des ouvriers martiniquais au milieu du siècle dernier. Un sujet toujours sensible, soixante ans après. Dans un coffret avec en bonus les 2 épisodes TV et  un livret de 100 pages de documents d'époque.

Plus de détails

34,99 €

Fiche technique

Année : 2009
Format : NTSC / PAL
Sous-titres : Français, English
Durée : DVD1 : 108min + DVD2 : 105min
Image : 16:9
Livret : 100pages
Langue : Français
Packaging : coffret
Pays : Martinique
Réalisateur/trice : Camille Mauduech

En savoir plus

© Les films du Marigot
En 1948, en Martinique, dans un climat de grève sur une habitation sucrière, un géreur, blanc créole, est assassiné de 36 coups de coutelas et retrouvé mort dans un champ de cannes de la plantation qu'il administre. Après une chasse à l'homme de plusieurs semaines, 16 coupeurs de canne noirs sont arrêtés et maintenus en détention préventive pendant trois ans. En 1951, leur procès, renvoyé à Bordeaux, ancien port négrier, avec l'assurance d'un verdict exemplaire et sans appel, deviendra le premier procès du colonialisme français aux Antilles, jugé devant "ses pères".

"J’ai connu, il y a longtemps, Georges Gratiant, un vieil homme, adorable et peu bavard, dont ce que je savais, en gros, est qu’il avait été maire communiste de la commune du Lamentin pendant près de quarante ans. Il semblait toujours ailleurs, sommeillant toute l’après-midi, sur la terrasse de sa maison du Diamant. Il est décédé en 1992.
Sa femme, Jenny, me confia, sans doute avec une intention qu’elle s’est gardée de me révéler, trois énormes cartons d’archives, piqués par le temps, au cas où ça pourrait m’intéresser, m’avait-elle dit. J’ai ouvert ces cartons et j’ai découvert l’affaire des 16 de Basse-Pointe, que moi-même, je ne connaissais pas.
Le 6 septembre 1948, en Martinique, à Basse-Pointe, on retrouve le corps de Guy de Fabrique, patron blanc, lardé de 36 coups de coutelas dans un champ de cannes de la plantation Leyritz qu’il administre.
Le 9 août 1951, après trois ans de détention préventive, seize ouvriers agricoles de couleur sont assis sur le banc des accusés devant la cour d’assises de la Gironde.
Onze avocats, antillais et métropolitains, les défendent, tous membres du Parti communiste, la plupart nommés par le Secours Populaire Français.
Parmi eux, Georges Gratiant, leader de la Fédération communiste de la Martinique, Henri Douzon, défenseur des députés malgaches en 1947 contre le gouvernement français, Léo Matarasso membre actif de la rédaction de la déclaration d’Alger sur le droit des peuples, Gerty Archimède, première femme des Antilles à être élue député à l’Assemblée Nationale en 1946 et première femme avocate de la Guadeloupe, Marcel Manville, allié de Frantz Fanon dans la guerre d’Algérie contre l’Algérie Française.
Le procès, qui aurait dû juger un fait divers et un meurtre barbare, va glisser chemin faisant au cours des quatre journées que dureront les audiences, vers un procès éminemment politique.
En ce lieu, en particulier, Bordeaux, ancien port négrier, les avocats de la défense, soutenus par une presse engagée, vont faire en sorte, usant d’arguments ethnologiques, historiques, politiques et patriotiques que la politique coloniale, répercutée sur les premiers pas du régime de la départementalisation, soit mise au banc des accusés et considérée comme responsable du “ dérapage humain ” de Basse-Pointe.
Ils plaident la misère populaire, l’exploitation de la main d’œuvre ouvrière et la répression coloniale dans un pays qui a demandé en 1946 son rattachement à la France en tant que département français, alors que partout ailleurs l’empire colonial français craque bruyamment.
Le 13 Août 1951, les jurés de la cour d’appel de Bordeaux prononcent l’acquittement de ceux qu’on appelle “ Les 16 de Basse-Pointe ” ”.
Camille Mauduech

Coffret digipack contenant :
- 2 DVDs 9 (version cinéma du film et version TV)
- livret 100 pages


site officiel : www.filmsmarigot.com

 

découvrez également les autres films de Camille Mauduech 
DVD L'affaire de l'OJAM (la Martinique aux Martiniquais) 
DVD Chalvet, la conquête de la dignité

 

Le dvd acheté à ce tarif est réservé à l'usage privé dans le cercle de famille. Pour toute autre utilisation, merci de nous contacter

avis clients

9 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...